• quel mot magique les vacances. je suis heureuse d etre en congés avec mon chéri, c est formidable. Je reviens plus tard.

    Bon le gros point negatif de mes congés, c est bien le temps pourri, car il faut bien le reconnaitre, on a eu que de la flotte, du vent et du froid, alors plage, non... dommage.

    Donc au programme des congés, déco, détente, voir famille et amis, bref, se la couler douce... a bientot..


    votre commentaire
  • Je suis infirmiere depuis plus de  5 ans et j'ai passé ces 3 dernieres années a etre de nuits. Tout se passait à peu pres bien. Mais un jour, les hormones fiv faisant leur ptit effet, je fus moins patiente et franche vis a vis d une imbécile collegue. Bref ça n a pas plus, et j'ai du refléchir a mon orientation professionnelle depuis ma convocation chez la chef. J'avais jusqu a la fin de mes conges, pour annoncer ma decision, a savoir si je restais de nuit, ici ou ailleurs ou de jours ici ou ailleurs.

    Et ma decision est repasser de jour ici. un choix plutot difficile croyez moi.

    J'aurais été sur la contre équipe, je n aurais jamais eu a penser a ça. Mais j'ai choisis et je l ai annoncé a ma chef, qui est ravie de me revoir revenir de jour. Quand ?

    ben deja faut me trouver une remplaçante, ensuite me faire repasser de jour apres quelques rtt pour reprendre rythme de jour... Mais surtout penser fort aux 2 collegues de nuits qui me pourrissent mes nuits et leur annoncer a mon retour ma decision qui fut plus simple a prendre car j en peux réellement plus de bosser sans cesse seule sans aide et face a 2 murs qui me pourrissent en mon dos. Ben je leur annoncerais en pensant dans ma tete aller au 36eme sous sol especes de sales bonne femme mechantes, naz.. et je leur souhaite d obtenir ce qu'elles ont semé.... et qu'elles aient un peu de justice car y en a marre de tout recolter coté truc pourri. A leur tour!!!!

    Perso je me sens totalement libérée de repasser de jour, j'ai peur oui car je dois réapprendre certains soins et acquerrir des nouveaux soins. Mais surtout, réorganiser ma vie, c'est un énorme pas, mais il fallait le faire, pour moi, pour mon mari, pour mon avenir professionnel, j'ai choisis que ma voie serait de jour, je serais terrifiée mais c'est la meilleure solution pour moi. On m a conseillé le livre: "cessez d etre gentil, soyez vrai", ça passe aussi par surmonter vos peurs et laissez vous guider par ce que vous savez etre le mieux pour soi, a nous d etre un peu egoiste, comment nous le repprocher, c est impossible,a ceux qui bossent avec des gens, nous donnons beaucoup, a nous aussi de se préserver de tout ça et de choisir enfin le mieux pour nous perso. Je suis heureuse de bientot revenir de jour, il me tarde meme. La suite a suivre ...


    votre commentaire
  • Bon, nous attendions d etre en congés tous les deux pour le faire et c est fait. c'est juste une prise de sang mais ça prend 2 mois avant que nous ayons le résultat, qui sera envoyé à notre médecin fiv. Nous devrons les contacter si nous n'avons pas de nouvelles le 10 novembre, c'est fou mais en l ecrivant je prends conscience que c'est pas demain... Bref, mon mari est facile a prélever mais craint les piqures et moi je les crains pas mais je suis dure a piquer. Mais l espoir est la, pas de  charcutage, non car MARIE est la, oui notre préleveuse préférée, celle qui trouve mes veines sans piquer 4 fois, la pro du 1 er coup c est la bonne etait la. D'ailleurs moi je l adore, elle est gentille, me fait des blagues et sa personnalité fait qu on a moins de soucis a aller faire la prise de sang qu 'ailleurs. Bon nous reste a attendre, ah ça on connait alors on va gentillement oublier d attendre et se concentrer sur les conges avec mon mari, c'est trop le top.


    votre commentaire
  • Bon, voila, hier j'ai été convoqué par ma chef qui voulait absolument me parler.

    Pas de leurre, c 'était pas pour la note annuelle, car on est noté sur notre travail aptitude etc. Donc j'y vais donc avec un certains stress, je me doutais bien que c'était pas pour le plaisirs. Et j'avais raison.

    Déjà, une de mes collegues de nuit se plaint de moi, melle tachotte etant fragile candide, bete, feignasse, elle avait mal pris mon comportement un peu excessif durant les fiv. J'avoue que oui, elle m a vraiment gonflé, j étais pas au top, oui je lui ai mal parlé et je m en suis excusée plusieurs fois, ça ne vous ai pas arrivez? .....

    Bref, à mon arrivée, déjà elle entre dans le vif du sujet du fait que je n'ai pas prévenu de ma fiv 2 en la mettant devant le fait accompli et de la durée de mon arret: au final 3 semaines! Oui, je précise le motif de mon arret: dépressionn réactionnelle post fiv pour 2 semaines et prolongement suite a l échec d une  semaine pour depression reéactionnnelle echec fiv 2. Bref, le décors est planté. Donc, ma chef, connaissant mon caractere un peu sanguin italien, croit en toute bonne foie que j'ai vraiment été attroce. Pour aggraver mon cas, des collegues amies de jour lui ont dit que j'etais un peu trop agacée et énervée (merci les hormones). Ce qui est pas faux, mais pas pendant des mois!!!!!! La je proteste, oui j ai été casse berle en mars et en fin juin car hormonalement et psychologiquement stressée par la fiv 1 et 2. J'ai eu beau faire mea culpa pendant le reste du temps, rien a faire, aux yeux de la tachotte de nuit, je suis un monstre, une vipere, horrible, méchante, intransigeante, bref, que vais je ici.....  ça fait plaisirs depuis 5 ans que je bosse la bas, j ai beau travailler dur a mon caractere pour etre plus souple, et douce face aux attaques et ai du mal a me contenir en periode de  traitements. Ben vous savez quoi, si vous avez été horrible une fois, pour le monde, vous êtes coupable à vie et inchangeable! Bref, convoqué sur les dires de ce petit monde pour me recadrer, bon oui merci de me le redire mais je précise, que j'ai pris en main ma vie et mon caractere par un traitement prescript et une therapie car chez moi, c 'est le stress qui me rend pas toujours aimable.

    Mais quand meme suis je si monstrueuse: ben non! Les collegues de jours s étant plainte de moi sont des amies qui étaient inquiete, bon, je peux comprendre mais j aurais aimé moins de brutalité quand meme, me le dire à part deja une fois m aurait semblé normale. Peut etre n aurais je pas compris de suite que me voir ainsi leur posé soucis car j etais trop tendue. Mais au moins j aurai eu un avertissement de mes copines car de l autres grosses naz de nuit, non!!! Elle se contente de me faire une belle réputation de connasse, de monstre, à tous les services ou elle se promene. Alors oui bien sur j'ai des tort mais pas tous!

    explication: d abord comment ne pas etre en rogne car votre supposé binome vous dit va voir 4 car pos bien! Bon ok, c est à dire... bref, je débarque en 4 mais en fait je le reveil, il est rogne car elle m a pas transmit la bonne chambre. Bon je lui laisse quand meme doute, me dit que j ai mal compris(bilan auditif annuel normal) mais en fait non, c est sans arret ainsi, elle se leve meme plus pour répondre elle aussi aux sonnettes car me dit alors que je suis mega débordée: tu crois quoi que je suis aide soignante que la pour torcher des cul et répondre aux sonnettes a ta place, que dalle! Bon ben le ton est donné. Donc au final, je me suis fait violence plusieurs fois mais à force et grace aux hormones fiv j ai fini par l envoyer chier, lui dire qu' elle pourrait elle aussi se remettre en questions car pos bien, j en ai marre d en bouffer!!!!!! Et qu'elle dorme pendant les heures de boulot, une fois peut encore passer mais systématiquement non! sérieux, elle a eu des vacances, a repris en meme temps que moi, il y a deux semaines, et dort toute les nuits bossées, écouteurs sur les oreilles, musiques à fond, oui les sonnnettes entend pas. Si moi enfin 2 minutes assises: ben c'est moi qui me leve, car elle DORT!!!!!!!!!!! Oui j ai pas fini, j ai pas rentré les constantes des malades, pas validé les prescriptions, pas fait mes tranqmissions écrites, non je commençais juste a faire les boites de médicaments sachant que j'allais me tapper 1h d heure sup a cause de la surcharge de taf! Ensuite, parlons un peu des choses qui fachent: une aide soignante depuis 3 ans qui ne sait toujours pas poser un péniflow (sorte de capote  relié a un tube et une poche pour que le pipi s ecoule pas dans le lit et le monsieur evite ainsi la couche! ) APres, elle tache les draps propres en faisant les change, mouais maladroite, une fois deux fois pas trois fois! Apres commencer le dernier tour de change verification de que tous va bien, que les gens sont bien installé, c est sensé etre commencé à 5H45 et fini vers 6H30 et apres on jete les poubelles transmission équipe du matin, mais non, jeudi matin a 5H38, il ne lui restait qu une personne a changer a deux car physique non possible a un! pas de soucis je les ai tous fait avec elle, mais serieux 5H38 le dernier change qui te prend 15 min, car elle veut surtout finir tot, ah ça oui 7H elle est vestiaire!!!!!!euh on fini pas a 7H15..................... Bref, foutage de tronche, la j en ai marre, on ne peut pas avoir été mal et redevenir bien, non de toute façon elle a peur de moi sans arret, me parle comme une conne, et j adore quand je fini des changes sans elle car j ai pas le choix car moi je debauche en retard car je ne peux pas finir mon job et fait celui qu elle pourrait faire au m aider pour que j avance mais non, ça rien a siffler!!!!!

    Donc ambiance garantie, elle appelle la chef apres chaque taf pour lui dire du mal de moi meme si j ai été nikel!!! comment vous le prendriez!!!!!!!! J ai beau faire les efforts du monde, il faudrait que je fasse tout et je ne peux pas, j y arrive pas, merci candide de m avoir pourri ma future note, je veux bien que mon comportement a été 2 fois pas bien en mars et juin mais pas entre temps et ni à présent. Je la déteste, impossible de me défendre, on défend toujours les pseudo inoncente, ben car j avais de la force, je suis en tort sur tout, mince alors, a jamais coupable donc à jamais naz! Merci Candide.

    Au final, il est possible que je repasse de jour dans ce service, car les filles de jours et le taf me manques. Mais possible que je partes ailleurs ou on verra que j ai changé, oui! Decision apres un break vacances prochaine.


    2 commentaires
  • Oui il y a un entretiens avant de débuter la 1 ere fiv et c est fini. Libre à nous de poursuivre ou d en prendre autre ou non.

    Depuis tout ce temps, je me disais que j'étais forte, qu'il y a d autres tentatives, que faut faire aller. Mais au fils des échecs, la donne n'est plus la même. On ne se dit pas j en ai encore 2 (chances) mais on devient une part de négative: il nous en reste plus que 2. Et puis le moment ou on lit le test negatif, tant de choses se passent dans nos tetes. Nos esprits peuvent etre plus ou moins tourmantés. Tant le notre que celui de chéri.

    La communication est le point le plus important du couple, en parler. Nombreux l evite car soit l un semble plus atteint de chagrin que l autre ou on comprend mal l autre. Quoiqu'il en soit, il faut oser briser les larmes et en parler avec sa moitié. Lui comme moi souffre. Il a meme essayé de me soutenir pour deux alors qu il n en menait pas large, pire se cacher pour pleurer, qui ne l a pas fait??..............

    Au delà de la souffrance, on a parfois besoin de soutiens oui mais pas le soutiens maladroit de nos proches qui voulant nous aider nous blessent tant sans le vouloir  ou ne sachant quoi faire. Quoi faire? il n y a qu une réponse ou aucune:  etre patient et parfois demander de l aide. C est ce que j ai fait. J'en parlais à mon mari, lui m evoquant un début d acceptation  de l echec mais moi pas. Quand je lui ai dit que je devrais peut etre demander de l aide a la psychologue rencontrée au début de l aventure FIV. Oui elle, car, elle m a permis de franchir une étape importante et que je me sens a l'aise avec elle. Pas de jugement, non écoute, mouchoir et soutiens moral. Mon mari m en encouragé dans mon action ou je cherche a me reconstruire post échec. Oui trouver les moyens d'accepter ne vient pas forcément tout seul.

    C'est aussi le chemin de l'avenir que de choisir une aide quand on stagne dans les méandres de nos peines. J'ai envie d'aller de l 'avant... pour moi, pour lui, pour nous, pour la vie. a ++


    4 commentaires
  • Bon j'avoue que jes les aurais eu lundi ou mardi j'aurai été satisfaite, mais non, rien.

    Enfin ce matin, c est sous de douleurs déchirantes qu'elles se sont pointées. Ah que ça fait mal, bon j'avoue qu'à la base, j en ai jamais, alors le peu que j'ai ça fait mal, en tous cas post traitement car les cycles suivants sous duphaston sont moins douloureux. Bon j'aurais même pas eu le temps d aller faire trempette à la plage .... pffffff

    Sinon le moral evolu avec des hauts et des bas....


    votre commentaire
  • Cet article paru dans le Monde est particulierement parlant.

     http://www.lemonde.fr/societe/article/2012/03/02/fiv-a-chaque-echec-un-chagrin-sans-nom_1650816_3224.html

     

    Oui nous avons beaucoup de peine, c est un terrible choc et un deuil, il faut comprendre qu'il nous faut du temps et de la patience.

    On arrivera a s'en remettre, ou plutot on apprendra a vivre avec.  N ayez plus peur de devoiler vos émotions, même face à vos proches, ils peuvent comprendre. J'avoue, je craignais que mes oreilles sifflent et si elles sifflent, tant pis. On est humain, pas infaible. Il serait temps de laisser la place aux fivettes hommes et femmes pour s exprimer afin de cesser d etre mal juger, est ce de nos fautes si nous sommes obligés de passer par la pma: non. Est ce penible les permutations de roulements, arret pour fiv ou don, soirée reportée cause de me ovitrelle: non. Alors a ceux qui peuvent avoir l arrogance de  nous juger sans savoir si eux aussi un jour ne seront pas jugé aussi severement je leur dit stop!!! liser un peu, renseignez vous sur la pma avant de croire que parce que pma ça fonctionnera forcément et de dire des choses que vous n imaginez pas si blessantes. Armez vous de patience, nous en avons bien pour vous, alors un peu de bonne volonté de la part de tous et d humanité serait bien. Cessez de juger si vous ne voulez pas vous aussi etre jugé de la sorte.


    1 commentaire
  • J ai eu les résultats plus tot par le net. Et c est encore négatif, pas de bébé, rien de rien de rien, je suis anéantie de chagrin, je vais prendre du temps pour moi, pour mon mari le temps de nous remettre de ce terrible échec. a bientot.


    votre commentaire
  • Voici mes deux princesses Samy tigrée grise et Daisy ma Maine Coon.

    Pour faire le ménage, faut pousser les demoiselles au sol... pas très conpliantes

    Pour faire le ménage, faut pousser les demoiselles au sol... pas très conpliantes

    Pour faire le ménage, faut pousser les demoiselles au sol... pas très conpliantes


    1 commentaire
  • Bon, je change de labo car  attendre 17h pour le resutlat me parait trop long. Je file donc dans un labo de grande taille plus pres de chez moi. Apres un enregistrement de dossier laborieux, car j etais connue oui mais sous mon nom de jeune fille et le fichier refusait de fusionner. Bref, cela lui a pris 30 minutes, la pauvre secretaire. Ensuite on patiente qu on nous appel. 8H15 enfin mon tour, car j etais la a 7H30 mais un monde dans ce labo... Bref, la le preleveur en voyant mes bras tire une tronche de pas tres emballé. C 'est vrai que j ai de mauvaise veine, elles sont profondes et dur a piquer car la cerise sur le gateau elles roulent ou petent selon l envie. Bon je lui montre celles qui donne, au lieu d utiliser la bébé aiguille ou une normale, il prend une aiguille longue et une seringue. ah ben faut ce qu il faut.... Mais la ou j ai été surpris c est qu il a piquer (du premier coup pile dedans) comme si il plantait une flechette, le mouvement et pafffffffff. Bon j'ai pas peur des piqures, etant dure a piquer, je me suis faite une raison, d autant plus que je suis infirmiere.

    J apprend que j ai la possibilité de recevoir les resutlats par mail, trop bien de ne pas avoir a y retourner...

    petit sms à mon mari pour qu il le lise a sa pause dejeuner que la prise de sang est fait, verdict a 17H, ben ouais, meme au grand labo c est 17h, pfffffffffffffffffffffffffffff. De toute façon l impatience fait que le temps sera long de toute façon. Et j appelle aussitot apres mon autre soutiens moral sans faille, ma Maman. Ben oui ça peut paraitre bete, infantile ou tout ce que vous voudrez mais on a tous besoin de soutiens et je suis proche de ma mere, alors quand j'ai besoin d aide, elle est la pour moi et inversement. Elle est deja toute prete, et viendra cet apres midi, ce qui me laisse la matinée pour faire le menage et cette saleté de repassage... mais oups, il est deja 10h. J'avais besoin de decompresser un peu et mettre à jour mon blog, ça aide. ça ne fait pas sortir toutes nos craintes, non loin de la, mais c est une aide.  J'ai peur du verdict, la boule au ventre, mais evidemment ça m empeche pas de manger... ni la chaleur... pffff, ah si je pouvais ne pas avoir faim et cesser de trop manger... ben oui, je suis obese, alors j'ai souvent faim, j arrive a ne pas grignotter, voire tres peu, surtout lors des angoisses...

    Allez on va commencer par ranger le ptit linge et ensuite le salon, puis aspiro. Ah oui, nous nous sommes offert un ptit plaisirs cet été: un robot aspirateur, c est pas toujours utra net, mais c est tres proche quand meme du nikel. Il est basique alors on doit le changer de piece et l emmener se recharger mais c est le top.  Bon allez 4,3,2, 1, 1111111 je vous dis a toute


    votre commentaire
  • Date Ô combien symbolique pour nous, notre premier anniversaire et demain la prise de sang, on a du mal a y croire et on fete ça mais pas de foie gras (mon peché mignon pour moi car si grossesse....) bref, en plus de ça nous avions les anniversaire de famille. Bref le midi, nous étions la pour eux mais on se sentait pas bien à l aise, on pensait à demain, il faisait si chaud et le mélange d odeur... cigarettes et alcool des invités, ben on avait du mal. Je me sentais si mal assise et mal tout court, on a finalement embrassé nos proches et nous sommes rentrés. Grosse sieste. Nous avions aussi envie de feter notre anniversaire solo. Bref le soir, ptit diner, une jolie salade car pas tres faim, malgré le fait que nous n avons pas mangé le midi. Cadeaux  échangés, lire notre amour dans nos yeux. J'avais tellement les larmes aux yeux, on essayer sans cesse d eviter le sujet: demain le verdict!!! Mon mari bosse demain, j ai donc demandé a ma mere de venir avec moi pour les resutlats...


    votre commentaire
  • La boite aux lettres!!!! ce moment tant attendu et redouté également. Nous apprenons qu'encore cette fois ci nous 2 embryons restant sont mort. Le pire fut de lire que un etait devenu un blastocyte mais pas congelable (c 'est le stade de developpement juste avant la nidation). On se console en lisant que les embryons qui m ont été implanté sont de bonnes qualités, l espoir est mince, les pertes sont toujours la depuis lundi mais je n ai eu qu une fois du sang. La migraine frappe fort, bref, ça va pas fort.....


    votre commentaire
  • Ben voila, j'ai eu une perte de sang, legere mais bien presente. MOralement ça va pas fort.


    votre commentaire
  • DES PERTES NOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOON

     

    Malheureusement me revoila flanquée de migraines et de pertes un peu comme avant les regles....

    Nos espoirs chutent, se cassent litteralement la tronche par terre, on touche le fond, on pleurs ensemble. Je commençais à me sentir bien, mais la grosse déprime te revoila en force, tu n etais pas loin, juste en sommeil depuis une journée, oui une simple journée, on pleurs, pleurs, heureusement que je suis arretee jusqu a la prise de sang, je m effondre totalement de peine et souffrances. Mon mari est la, il m aide. On se soutiens, et on fait face.


    votre commentaire
  • Alors certaines ont des ovules de progesterones et moi j ai provames et duphaston. Bon, je fais confiance a mon spécialiste. Scrupuleusement je prends mes traitements et programme des alarmes pour ne rien oublier. On y mets tout nos espoirs.

    Pour le moment, j 'ai encore des douleurs post ponction, c est normal, doliprane et spasfon sont mes potes. ça aide. Mon chéri tente de refrainer son désir en essayant de ne pas trop y penser et tente par tous les moyens de me faire eviter d y penser, meme si c est tout le temps present en nos pensées. Pas encore de compte rendu des embryons, on guette sans cesse la boite au lettre. Les jours passent et ça va mieux, les traitements me filent des seins douloureux; on a envie d y croire.


    votre commentaire
  • Ce matin la, j'ai craqué psychologiquement, en total stress, epuisement, plongée dans les mauvais souvenirs de ma fausse couche d iil y a 4 ans deja. Mon médecin traitant m arrete pour syndrome depressif post fiv, et pour etre honnete c est pas faux. Je venais d apprendre qu une amie et collegue venait de faire une fausse couche, ça m a tellement choqué, j avais tant de peine pour elle, mais ça m a malheureusement replongée direct dans la souffrance de ma propre fausse couche. J'étais terrifiée pour mon transfert et mes embryons. L apres midi, nous avions le transfert.

    Bon, j'ai pas tres faim et il nous tarde d'y etre et nous avons peur que ça ne fonctionne pas non plus . On croise les doigts pour avoir de super embryons et ne pas avoir le meme médecin que pour la fiv 1.

    Eh bien non, ouf, ce fut la super doc qui nous a fait la ponction. On est tellement rassurés, elle nous donne des conseils, s assure que je n ai pas d effets secondaire de la ponctions (trouble du transit, gonflements, oui je sais c est pas tres glamour mais c est une realité). J'ai encore mal mais c est normal, elle nous dit egalement de ne pas prendre d anti inflammatoire ni aspirine car elle sait que je suis une migraineuse chronique.

    Nous repartons, le coeur leger et l espoir enorme car nous ont annoncé que nos 2 embryons sont de bonnes qualités. Les autres sont encore sous le microscope pour surveillance.

    A la maison, mon chéri prend soin de moi. Il a lui meme contacter mon boulot pour les prevenir de la durée de mon arret, j étais pas en état de prendre le telephone et d entendre les reproches de ma chef (ah mais ça m arrange pas). Ben moi non plus ça m arrange pas de passer par de telles epreuves, c est extremement difficile, et ceux qui osent dire non, et les arrete d y penser, ou encore ça viendra tout seul: je leur crache dessus. Oui c est pas joli joli c est vrai comme expression mais on en souffre tellement et les gens nous font encore plus de mal en disant ces choses la. Pourraient ils essayer de se mettre dans nos baskettes... ah oui j allais oublier la derniere expression qui fait mal, ben vous pouvez toujours adopter!!! Honte à vous de nous infliger de tels mepris, au lieu de dire de telles horreures, ne dites rien et une simple accolade suffira.


    votre commentaire
  • Le moment tant attendu depuis la ponction, celui du labo pour nous annoncer si fecondation, si embryons, si transfert..

     

    4 embryons, 2 transférés et 2 qu'on espère congeler

    transfert le lundi 15 juillet


    votre commentaire
  • Alors ne pas oublier les cachets anti douleurs et ceux qui sont soutiens de la phase post ponction pour preserver nid douillet.

    Au moins j'en ai fini des piqures alors ça fait beaucoup de bien. Par contre a des moments j ai pas mal, je marche un peu, on va eviter les phlebites et autre truc du genre, donc meme ayant mal, il faut bouger, pas si facile. Les antalgiques sont une aide precieuse mais ne font pas tout. La ponction est un acte un peu barbare pour le corps tout de meme. On verra si demain ça va mieux, car je dois reprendre les nuits de boulot lundi nuit. Et si il y a eu fecondations, y aura transfert, euh, quand dormir? ça se controle pas. le travail est difficile a la base et guere mieux par ces grosses chaleurs, alors on verra bien d ici lundi comment je me porte. pour certaines, il faut reprendre, pour d autres,faut arreter les frais, ou est le juste milieu? Ah ne pas oublier a quel point on peut nous faire culpabiliser si arret et la souffrance tant physique que psychologique si arret ou si reprise.Entendons nous bien, y a ceux pour qui ça sera une lettre a la poste et d autre un pliage de corps en deux. Comme si la situation etait amusante, non. Pourquoi nous pourrir alors qu on est deja punie d etre infertile. ah oui, je stress deja alors que nous sommes que samedi. Je suis de nature anxieuse alors tout ça, ça n'aide pas. je suis heureusement aidée par mon mari, qui me rassure beaucoup et veille sur moi. "c'est mon bébé à moi aussi"me dit il quand j evoque mon stress et mes craintes, et il rajoute "on fera ce qu 'il faut pour que tout se passe bien pour nous, detend toi, je suis la, je prend soin de toi, et de bientot peut etre notre futur bébé aussi". il est assurément ma force. et oui je reprendrais si tout va bien, bien sur, la, je reflechis trop. On evite de penser. Je suis davantage a penser a notre 1er anniversaire de mariage dans quelques jours et du cadeau que je compte lui offrir et en gardant a l esprit ma fiv car mon corps souffre encore. Quelques heures avant l appel du labo.....

     


    votre commentaire
  • Fiv 2 c est parti:

    Voilà vendredi apres une presque nuit blanche, nous sommes convoqués a 7h30, c est parti. Installée en chambre, mon mari me rejoint apres  son don de sperm pour le tri des meilleurs. Une fois tension prise, et vérification d usage faite, on me colle le jolie bracelet d iodentification.

    A 8h45: voilà enfin ma prémédication, atarax 50. Dernier pipi a 9 h et je met alors la super tenu de bloc. Puis déjà vaseuse, je plonge dans le lit brancard. J apprécie la clim. Le bonheur.

    9h30, c est parti, on me récupérer, âpres un trajet digne de montagne russes tant c est tortueux, j arrive au bloc. La le docteur D vient me voir pour revoir avec moi la procédure, vérifie encore mes antécédents et c est partie. L infirmier anesthésiste pas très emballé par mes veines me perfuse pourtant du premier coup, un miracle chez moi, mes bleus en atteste. Puis re vérifie mes allergies car suis vraiment une vomisseuse prifessionelle. Et la c est partie une deux trois, le produit brûle un peu et me voilà dans les bras de Morphée.

    Plus tard, je me réveil en vomissant en salle de réveil: et vlà du droleptant. Très efficace mais l effet secondaire et d endormir aussi, me revoilà a dormir. Finalement je reçois 500 ml de perfusion d hydratation car tension pas très haute. Je tiens pas trop éveillée mais j émerge par les stimulation et re dort, en fait, je n arrete pas de dormir. puis vient le moment ou je regagne ma chambre. Mon mari m accueil, moi très endormie. Des douleurs encore, donc pas de collation, le docteur D vient nous donner le compte rendu. 7 ovocytes. Super le docteur E avait bien compte. Elle m examine car douleur. J arrive pas encore a faire pipi non plus, âpres 30 longue minutes enfin le pipi arrive, entre douleur et soulagement. La douleur diminue et une grosse gêne et des tiraillements persistent. Alors re pipi plusieurs fois, le docteur D me re examine et ouf c est mieux. Merci anti douleur, c est qu on est vite limitée avec mes allergies et intolérance. Bref, vers 15h45, collation, le pied, pas fan de la compote pomme banane mais pas grave j'ai les crocs. Ça passe bien au début, puis nausées. On patiente. 16h ça va mieux. Ouf on reçoit l accord pour rentrer, dernier pipi et on rentre.

    Arrivée a la maison, je continu de dormir, réveil a 20h pour les traitements piqûres et cachets, puis re dodo, j ai du mal a tenir. Je mange a 22h et me rendort.  Il fait une telle chaleur qu on est si mal. Face a mes installations bizarre dans le lit, mon mari préfère dormir a côté. Il me surveille car je dors beaucoup et veille a ce que je boive. Au final ça tire bien bien. Des moments j ai pas mal je crois que c est fini les douleurs, je bouge un peu et non aieuxxxx ça fait mal.  Je dors avec Brumisateur en main et ventilo en chambre. Le chat est au pied du lit, l'autre surveille car n aime pas Brumisateur. Des que je bouge, mon ptit mari se lève et vient voir si ça va. Il est si merveilleux. On saura dimanche matin si y a eu fécondation et date transfert. A suivre donc.

    voila le resumé de la ponction, lors de ma premiere ponction, j'avais eu 14 ovocytes et 8 embryons, par contre le medecin pas tres sympas du transfert de la fiv 1 m avait dit que mes embryons etaient tous de mauvaises qualités alors cette fois, j espère que la qualité sera au rendez vous.

    nous tarde de dimanche matin...

     


    votre commentaire
  • Je suis heureuse d etre en cours de fiv. j ai le moral à fond.

    le gros point negatif, est ben, c est a mon boulot, je suis toujours de nuit, ça j adore. Mais le soucis, vient d une de mes collegues. Nous sommes deux infirmieres de nuit et une aide soignante de nuit pour une aile hospitaliere soit environ trente patients. J'avoue que des fois, on s effrite un peu entre collegues et a d autres moments, c est l entente parfaite. Eh bien la, c est plutot le bazar. J'avoue avoir été un peu emotive avant ma fiv 1 et apres car j'ai vecu le stress de l inconnue de la fiv, puis son terrible echec. Mais enfin de la à entendre que je suis bien trop monstrueuse car emotive, que j'ai été en colere (oui et je ne le nie pas, on a vecu une periode difficile au boulot avec une pression de dingue, des conditions deplorables, y a eu frustrations, peine chagrin, épuisement professionnel dans notre service)  face a un monticule de papier et morceau de brouillon, de documents important melé aux tasse a café vide ou degueulasse laissé au mileu de ce territoire hostile, j en ai eu marre et j ai fait du vide par la poubelle afin de pouvoir utiliser cet endroit, j ai ensuite tri le bon du mauvais en ralant face a un manque de respect et d hygiene envers mes collegues pour elles et pour moi meme, mince alors on prend on range et on nettoie!!! donc la demoiselle collegue aide soignante (as) me balance y a deux jours a quel point mon attitude est affreusement terrifiante, que je m amuse a lui couper la parole et d autres truc du genre... et surtout la elle m attaque sur mon emotivité causée par les fiv et elle ose alros dire:de toute façon du sera jamais heureuse car t'as pas d enfant donc tu te trainera ton chagrin sans cesse (ah pardon, je fais bonne figure au maximum, mais pendant 12 h c'est trop demander et surtout je me met dans mon coin quand je craque en pleurs). bref, mon sang ne fait qu un tour. Je m excuse d etre trop emotive, je suis sensée bosser avec elle 20 ans? on essaye de faire sympas. J avoue que des fois j ai été pas cool et je m en etais deja excusé aussitot, elle veut quoi que je rampe a ses pieds...... bref, la demoiselle me crache son venin a la tronche et me sourit en me disant que j ai interet a changer d attitude car elle supporte plus mes emotions; ah ça m en bouche un coin car je chiale dans les wc. bref, je bosse tranquile en etant sur le coup de tant de betises et degoutée de son attitude puisque a chaque fois que j ai pu etre pas cool, j en ai parlé avec elle et me suis excusée de pas etre fun. Bon je passe l eponge mais la mouche est piqué. Le lendemain, encore 12h de taf et la demoiselle me fait une crise de jalousie severe.  Elle m agresse verbalement car elle considere que je l ignore, non mais stop la, je fais mon taf, face a demoiselle qui ecoute sa musique mp3 sur les oreilles, les deux, elle entend les sonnnettes comme moi m a t elle dit, bon merci atchoum. Le plus fun est son attitude:"non mais encore, elle m agace elle arrete pas de demander le bassin pour pisser, non mais peuvent pas dormir la, j en peux plus".... ah et n oublions pas les transmissions qu elle me fait, lui pos bien chambre 1 et en fait j arrive avec la rea et c etait chambre 6, oui 1 ou 6 c est pas pareil, et me dire que je lui coupe la parole, ça m assies le fessier, qu elle apprenne a parler un peu meiux deja et elle s offusque quand je corrige son info, ben si elle m avait demandé, je lui aurait rectifié l info et elle l aurait bien dit, et si le monsieur de la 4 veut boire, pfffffffff, encore mais il va pisser alors .. charmante hein. alors oui j ai des torts mais sans doute pas autant qu elle le dit. Et moi j ai juste envie de dire, grandiiiiiiiiit et arrete tes betises, j ai l impression d etre a l ecole. et je vous fais grace des phrases de djeunes que mon vieil age ne comprend pas, ben oui j ai pas d ado dans mon entourage, donc je connais pas les expressions. J'ai 32 ans et elle 30, ça promet hein. Bientot elle me crachera encore d autres trucs je pense, genre si je suis malade, si post fiv je suis arretée ^pour douleurs +++, etc...

    Du coup je me suis rassurée, mes autres collegues me trouvent pas comme elle, ouf, j ai eu peur d etre vriament un monstre, par contre ils se demandent pourquoi elle est bargo la demoiselle...

    Je vais pas me stresser par la candide nouille face a mon projet de vie la fiv. Mon mari a bbien ri en entendant cela, les collegues aussi et je trouve que l ambiance est toute douce car l organisation est mieux et y avait moins de patients, ben ça arrive, c est bien, faut en profiter ça durera pas.


    votre commentaire
  • Oui touche du bout des doigts ce jour tant attendu et redouté. Mais depuis samedi, c est toujours l incertitude avec mes folicules. Pas assez gros, pas tous mature, taux hormonale fluctuant.. bref, tant de parametres qu il est difficile d estimer la date de la ponction.

    Encore rdv demain pour savoir si ponction vendredi ou lundi... à suivre....


    votre commentaire
  • Enfin ouf, j'y suis. Apres quelques craintes d'avoir un kyste, la fiv ayant été repoussée car je n'avais pas eu le pré traitement, donc le soulagement est là.

    Après les comprimés de provames et l echographie entre J3 et J5 du cycle pour s'assurer qu'il n y a pas de soucis; place aux piqures!!! Cette fois ci c est du menopur. C'est pour faire murir et grossir mes folicules, alors y en a de toutes sortes de produits du genre, alors pour celle qui connnaissent, puregon,gonal,fostimon,menopur etc, bref, l art de se piquer soi sous toutes les formes. Alors on est sensé apprendre a s'auto injecter, mais encore faut il avoir le materiel pour cela. Car nombreux des produits precedemment cité, contiennent ce qu il faut, j 'entend par la, seringues, aiguilles... mais pas le menopur. Je m explique, quand on est autonome car les centre de pma nous incite a l etre, c est bien, mais la c est comme si on devait avoir besoin d une infirmiere liberale car elle, elle a les seringues et aiguilles pour faire le menopur, ben oui, la, si vous pensez pas a les faire prescrire pour les autonomes, vous vous retrouvez bien embeter si vous n avez pas eu le curiosité d ouvrir une boite pour voir comment s est fichue. bon, la chance, je suis infirmiere, et j ai pu me fournir en seringue aiguille et boite a jeter aiguilles ampoules etc... mais il faut etre honnete, les femmes pma ont toutes de super stock de seringues aiguille des restes des stim d avant... mais des fois ça marche pas avec ce qu on a deja donc prudence a toujours verifier qu on a toujours ce qu il faut si vous vous faites les injections vous meme.

    Surprise ou non, pas de bleus pour le moment et ça fait deja 4 que je me fais, et souvent j ai des hematomes pourtant. Bon l inconveniant est le produit en lui meme, il brule et étant obese, je dois en balancer de la dose, et donc plus de liquide.... aieuuuuuux!!! mais la bonne nouvelle, une fois bien massé, la douleur cesse, oui alors que j ai souvent eu de violente crampes ben la non. Je vends pas la peau de l ours, on ne sait jamais, ça peut venir une fois trop piquer de partout.... bon j y pense pas. rendez vous mercredi pour echographie controle folicules et prise de sang.

     


    votre commentaire
  • La encore, il est tout aussi difficile d attendre le verdict que "le" cycle de la fiv. Etant donné que mon soucis est de n'avoir aucun cycle et que tout est fait artificiellement chez moi, il y a donc ce pré traitement que je n'avais pas eu (un vilain oublie du doc) qui est en cours. Le catalogue des noms bizarre de médoc s'élargie donc... duphaston, provames, ovitrelle, fostimon, gonal f, menupur, orgalutran, cetrotide et autant de noms encore a decouvrir car c est aussi ça la pma, on en teste pas mal de traitements. On en devient des pro de la piqures... et des effets qui vont malheureusement avec. Bah oui malheureusement car reconnaissons le sont assez moyen: migraine, douleur abdo, demangeaison, brulure du produit, hormones en follies soit sautes d humeur, labilité des emotions, sensibilité accrue. Vous vous dites comment peut on pleuré en regardant une simple feuille tomber.. ah ah peut etre bien les hormones. Tout vous agace, oui, votre entourage vous trouve difficile et malheureusement vous essayez en vain de ne pas etre trop penible et ben ratage total.

    J'ai quand meme la chance d 'avoir des collegues qui ont bien compris ce que je subis par les traitements, mes peurs, joies, craintes, douleurs, angoisses et je le le crie sur les toits: elles sont adorables. Oui des fois on se rale dessus, surtout quand je suis sortie des hormones et en attente de la future fiv, mais au final, on s apprecie beaucoup et me font pleurer quand elle me dise que j'ai du courage de faire toutes ces epreuves de pma. On a du courage a revendre quand on desire avoir une famille surtout avec un mari en or. Mon mari, quel amour, il me soutiens et encaisse les mauvaises nouvelles en etant encore plus un soutiens pour moi. La solidité du couple est mise a rude épreuve dans ses moments la et il ne faut jamais baisser notre vigilance envers sa moitié. Mon homme et moi, on se chouchoute ainsi on tiens bon.

    Actuellement je suis a moitié temps de mon pré traitement fiv, donc d ici deux semaines, j aurais enfin le cycle fiv 2. Mais en attendant, il faut essayer de profiter de soi, de l autre et faire autre chose. Nous avons bien jardiné sur notre balcon, nous sommes resortis pour des soirées ensembles et c etait formidable. Le seul hic c est vraiment le boulot. C etait vraiment difficile à supporter ces derniers temps. ce n est pas toujours la charge de travail mais c'est dans les conditions, c est vraiment long d entendre une personne en plein délire confusionnel paranoiaque hurler sans discontinuer pendant 11H. J'en ai fait des cauchemars tellement ça nous atteind. On sait qu'on a fait tout ce qu il fallait mais ça reste franchement difficile ce fond sonore. De meme, on devient des cibles d attaque simplement parce qu on fait notre travail.... a se faire taper dessus car confus, a subir les insultes, a surveiller des parametres indispensable necessitant un reveil ou les gens nous crie dessus car on les laisse pas assez tranquile... y a de quoi etre en colere, et bien meme pas, non, on est juste terriblement épuisée de tout ça!!!! Oui épuisée, on a passé tellement d energie et de temps a faire ce qu il fallait et a expliquer re re re recommencer que nous n avons meme pas assez d energie pour manger quand on debauche. Et encore faut il arriver a manger a la pause!

    La pause, un mot que je ne connais plus depuis des années; il demeurre rare. Debaucher a l heure de meme. Et on parle de mauvaises conditions de travail; mais oui c est vrai. on ne peut tout avoir certes, chaque jour est different mais tout de meme, les gens sont de plus en plus intrasigeant, voire intolerant, que faire.... bah on doit encore et encore rester calme et recommencer sans cesse. Les vacances, euh septembre c'est pas de suite... mais on a pas que du mauvais au boulot, on rencontre des gens qui gagnent a etre connu, une dame centenaire qui m explique que la cle pour perdre du poids est d aller chercher le journal a pied et au lieu de rester devant la television quand on s ennuie, autant aller marcher un moment; ou encore le monsieur qui vous dit avec sourire alors la jeunesse c est quoi la nouvelle dance, j en suis resté a la tectonite et qui eclate de rires quand vous lui répondez que vous n en savez rien car vous etes moins jeune.. et tant autres qui vous marque par leur gentillesse, blagues. Un métier certes difficile avec des bons et des mauvais jours, parfois les uns plus que les autres mais tous les metiers sont ainsi. Il est des jours ou on n aspire qu'a nos repos, et pour cause c est le top d etre en repos! bonne soirée.


    votre commentaire
  • Tout est dans le titre... oui, une amie est enceinte, bébé surprise a 40 ans apres 3 bébés fiv. Comme quoi le miracle peut se produire. Je suis bien sure ravie pour elle et je l'envie tellement. Bon au final, ça fait 3 collegues enceintes. Bientot la derniere a avoir accouché va revenir bosser et on ne parlera que photo, etc...

    Disons le franchement, ça ne me dérange pas mais on aimerait etre à leur place, nous toutes femmes infertiles ou couples infertiles. au dela de la joie que l on eprouve pour eux, cela nous peine evidemment, mais aujourdhui, je ne pleure plus. Oui enfin, ou plutot j ai déjà versé tant de larmes que je les gardes pour moi et mon vécu, peine ou bonheur.

    alors on y croit, on s accroche et on pense a notre bonne étoile.


    2 commentaires
  • verdict de jeudi:fiv repoussee car je n'avais pas le pré traitement de prescript.... bon passé la deception, on se dit qu'on la fera dans de bonnes conditions avec le cycle suivant. A présent nous devenons des pro de nos fiv et nos traitements. Mon mari s'est occupé de commander mes traitements à la pharmacie, toujours source de stress  quand on nous annonce rupture traitement.. mais finalement à 18h, rassurés nos sommes, tout est la.

    Je me rend compte que j'étais trop stressée et cela me laisse presque un mois pour perdre du poids. Oui le poids, la composante importante si l on veut mettre des chances de notre coté et si on pense aux futurs kilo de grossesse. Ben oui cette fois on y pense.


    votre commentaire
  • Pour nous  c'est oui on fait la fiv 2. On a espoir. Demain je saurais si y a pas de soucis pour demarrer les traitements de la fiv 2. Je stress un peu, pourvu qu il n y ai pas de kyste. Et essayer d obtenir d avoir un transfert de 2 embryons et non 1 comme a la fiv 1. On a pleins de questions, mais le stress nous fera oublier une bonne partie.. Réponse demain.


    2 commentaires
  • Oui on peut meme parler d un parcours presque scolaire dans notre aventure pma pour bébé. Essais naturels, stimulations sans injection, stimulations avec injections, 6 IAC (inseminations avec sperme conjoint) et un premiere fiv en mars faite. Toutes negatives. Tant d'épreuves déjà accomplies et ce n'est pas terminé. Au delà du désir évident de fonder notre famille et de porter un enfant comme toute femme reve ou y parvient, il y a la blessure d etre pas comme les autres, d etre infertile, soit ou son tendre amour. Il faut bien comprendre qu'il est douloureux de ne pas être aussi fertile que les autres qui en auraient presque en clignant des yeux. Dans ma famille c est le cas, ils ont des enfants sans difficultés. Je les envie oui car honnetement, on ne souhaite à personnes de vivre le parcours de la pma. On y investit tout nos espoirs pour tant d'amour, on confie notre vie sexuelle entre les mains des spécialistes, on pleure quand les proches nous annonces fierement leur grossesse et naissance, et on devient amis avec les secretaires, preleveuses,pharmaciennes. Et on devient incolable sur l infertilité. Des parcours que je partage avec des amies qui l on vécu, qui le vivent. Et à coté de tout ça, on explique à ceux qui ne savent pas ce que cela implique. Et on digere les phrases fétiches :"ben ça viendra quand t'y pensera pas" ou encore "partez en vacances, ça fera des miracles"  et des "si tu attendais d etre en vacances pour faire ta fiv" et celle que toutes nous avons entendu "ah mais moi je connais des amis qui ont essayé pendant des années en vain et un jour c est venu tout seul ou alors ils ont adopté et elle est tombé enceinte"... celle la je dirais que c est bien une des pires a supporter d entendre.  Oh la la oui avec des SI on referait un monde tout entier oui mais on ne fait rien avec des Si, ça n'a rien de concret.J'ai des amies qui me disent souvent, "oh la la t'es courageuse, moi je pourrais pas" ou encore "j'aurais abandonnée".

    Courageuse, oui, nous le sommes toutes. La pma c est tellement méconnu, ou alors des mediations par des célébrités et on croirait presque que c'est facile.... non NON ce n est pas facile!

    Je vais vous raconter un peu notre histoire, j'ai connu mon mari pendant nos etudes, il m a tapé dans l oeil. Bref, je suis une femme heureuse. bref un jour on s est dit qu on voulait avoir notre bébé et depuis ce jour, on n'a pas cesser d essayer, c etait il y a 3 ans et demi. J'ai toujours su que j'aurais des difficultés pour enfanter, ben oui je n'ai pratiquement jamais de regles donc pas d ovuation, dans ce cas, impossible de faire un bébé. Mais au décours d'un spermogramme, on decouvre que les spermato de mon mari sont pas super non plus, asthnospermie et necrospermie, bon bref, pas beaucoup et pas mal de mort. D ou notre grande difficulté à avoir un bébé. Puis au cours du temps, son spermato s'ameliore pour la norme, pas excellent mais la norme correcte des hommes de nos jours. Rassurant donx. J'ai eu pas mal de traitements pour avoir des cycles et des ovulations moi qui suis anovulatoire. Et ça fonctionne sauf que je tombe toujours pas enceinte. Les mois se suivent et se ressemblent tous : echec echec echecs.....

    Bref apres bien des larmes et souffrance tant physique que psychologique pour nous deux, on tente ensuite l aventure FIV. La j'avoue que ma 1ere fiv a été une terrible souffrance. J'ai eu beaucoup de douleurs. On etait content d avoir eu 14 ovocytes et 8 embryons. La dessus, nous espoir grandit. Le specialiste nous annonce que nous n aurons qu un seul embryon de transferer car c est leur principe la 1 ere fiv, je rappel que nous avons seulement droit a 4 fiv au niveau sécu. c'est peu mais médicalement c est bien car notre corps souffre. Bon mon moral etait sacrément entammé par les douleurs au moment du transfert. En plus le medecin que j'ai eu n'apprecie pas les obeses, donc paf, ambiance moralisateur de regime et une toubib qui a surement mangé des cupcake magique tant elle est tres bizarre. Trabsfert fini et j avais toujours mal, ce qui est sure c'est que j'ai pas volé mon arret de travail tant j'ai souffert. Bon ensuite on reçoit le compte rendu des embryons et la horrible:aucun survivant et aucun congelable! La j'ai tellement pleuré que même mon entourage a été formidable:elles se sont relayé l info pour eviter de me peiner à ma reprise au boulot pour eviter que je m effondre en larmes. Bref, je me souviens bien de ce jour la aussi. J'ai repris le boulot apres une semaine d arret qui ont été suivit d une semaine de congés que j'avais programmé et heureusement. Ma prise de sang etait negative et la submergée de douleurs et de peine j'ai pleuré pendant des heures. Ma cadre de nuit (oui je suis infirmiere hospitaliere de nuit) m'a consolé, nuit calme, une collegue qui faisait ma part de boulot pendant que je m effondrée de douleur dans les bras de ma cadre pendant 2H30. La semaine fut si lente et douloureuse que j'étais déprimée, mais j'ai repris pied, pour mon mari et pour moi! ça ne peut s arreter ainsi alors je suis la et j essai encore. Bientot la fiv 2. Je garde espoir .

     


    votre commentaire
  • Bonjour et bienvenu

    Je m'appelle didoux et je créé ce blog pour vous faire partager mes bonheurs, peines, espoirs,lutte, experiences.

    Je suis une heureuse mariée, mon mari est l homme de ma vie, je l ai rencontré pendant nos études d infirmiers et comme de nombreux couples, nous désirons nous aussi fonder une famille.

    On pourrait croire que cela semble facile de faire un bébé mais ce n'est pas si evident. Et comme de nombreux couples, nous avons recours à l'aventure PMA, trois lettres qui signifie procréation médicale assistée. Pour de nombreuses personnes, ce mot est familier, source d espoir bonheur et également souffrance peine. Au travers des articles que j'écrirais, je vous ferais partager mon parcours, un parcours débuté il y a deja trois ans et demi.

    N'hésitez pas à venir partager vos expériences, à bientôt.

     


    votre commentaire